sites partenaires : WEBCLASSROOM           preparationprofs 
                                                                
  reproduire-des-lignes-penchees.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/reproduire-des-lignes-penchees.pdf
reproduire-des-lignes-horizontales.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/reproduire-des-lignes-horizontales.pdf
reproduire-des-ecailles-pointues-rondes.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/reproduire-des-ecailles-pointues-rondes.pdf

tracer-et-prolonger-des-lignes-horizontales.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/tracer-et-prolonger-des-lignes-horizontales.pdf
relier-le-centre-de-l-etoile-a-ses-sommets.pdf  
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/relier-le-centre-de-l-etoile-a-ses-sommets.pdf
prolonger-des-lignes-verticales.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/prolonger-des-lignes-verticales.pdf
prolonger-des-lignes-horizontales-2-verticales.pdf   
Adresse du document : 
http://pass-classe.wifeo.com/documents/prolonger-des-lignes-horizontales-2-verticales.pdf


De quel graphisme parle-t-on ?
Les programmes définissent l’activité graphique au travers de gestes et de motifs. Le geste permet l’enchaînement de traces, de courbes, de lignes simples rythmées et organisées. L’appropriation de l’acte graphique se traduit par une intention. L’élève devient conscient de ce qu’il produit par écrit ; petit à petit il anticipe ses gestes, projette des tracés et construit des motifs qu’il peut montrer, expliquer, afficher. Il devient un créateur de formes d’autant plus imaginatif que l’enseignant va en permanence verbaliser pour relancer individuellement et collectivement les initiatives. 
Quelles activités mettre en œuvre ?
L’appropriation par l’élève de l’acte graphique se fait-elle simplement par un travail de reproduction de signes simples comme une suite de ronds, de traits obliques ou de vagues ? Cela semble insuffisant. Il ne faut donc pas réduire ces activités à des contraintes imposées par l’adulte car le graphisme c’est aussi une forme d’expression, d’art, que l’on peut expliquer, communiquer. La verbalisation des activités permet de donner sens aux productions. 
L’élève peut ainsi se comporter comme « un explorateur, un créateur de formes » lors : 
- de la « décoration » de poésies ou de chants (et non leur illustration) ; 
- de l’élaboration de frises avec des motifs alternés (formes et couleurs) ou avec un même motif répété, le motif étant déjà un agencement de traces simples ; 
- de la variation graphique autour d’une ou plusieurs gommettes, de pliages, de coulures d’encre, etc. ; 
- du remplissage avec des motifs simples de rosaces tracées, de grilles… 
Toutes ces mises en œuvre méritent d’être anticipées par leur « chef d’orchestre », l’enseignant. Elles n’en seront ainsi que mieux valorisées. 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
http://www.wifeo.com/images-site-officiel/logo-pdf.gif
 
   
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement